Catégories
Animaux

Ironie chevaline

Quand tes chevaux sélectionnent l’herbe qu’ils mangent, forcément, il reste des touffes qui grandissent, délaissées… et comme tu as appris de la saison précédente qu’il ne faut pas se laisser déborder par l’herbe (ça pousse vite l’herbe…), bah forcément : tu décides de couper l’herbe que les chevaux ne mangent pas…

Homme de peu de foi… c’est forcément une fois coupé que cette herbe devient précisément irrésistible et que tes chevaux se jettent dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.