Catégories
Agripiades Travaux

C’est grave

L’arrière de la grange sert de zone d’exploitation et d’entreposage, mais c’était particulièrement crade. Nous avons donc décidé de faire d’une pierre deux coups :

  • vider les bacs de sable et de gravier
  • recup des matériaux pour faire une petite cour en gravier à la place du « terrain vague »

Et pour passer de ça :

Photo prise à notre arrivée en avril. Notez le tas de bois au fond, la terre battue (et là c’était cours, mais il y avait des herbes folles de plus d’un mètre dans tout le fond), et le dépotoir, devant, le long du mur.

À ça :

Propre et bien délimité. En effet le devant encore un peu « sauvage » a vocation à servir de poulailler.

Pour cette petite transformation, il y a eu quelques étapes…

Étape 1 : Tout d’abord, il a bien fallu commencer par rentrer le bois… une petite affaire de 5 tonnes.

Étape 2 : Ensuite, un poil de désherbage.

Étape 3 : Suivi d’un zest de nivelage.

Étape 4 : On tasse un peu.

Étape 5 : On étale le tas de sable.

2,4 hectares de prairie vs. 2m² de sable frais… Jekyll s’est sacrifié pour jouer les contremaîtres de chantier.

Étape 6 : on pose un film contre les mauvaises herbes, mais perméable pour éviter l’imperméabilisation des sols.

Étape 7 : on commence à étaler le gravier (on en a 4 tas différents, on fait donc une permutation circulaire avec le premier pour libérer le reste de la zone).

Étape 8 : On délimite la zone de gravier.

Notez la touche canadienne… Icit’ on plante les clous à la hache, tabarnac !

Étape 9 : On termine l’étalage du gravier.

Même sous la pluie, rien ne nous arrêtera !

Étape 10 : On racle et on nettoie l’ancienne zone où résidait 1m³ de sable et 5,5m³ de différents graviers en vrac… soit pas loin de 10 tonnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.